Saint-Viâtre en Sologne

Saint-Viâtre

Lové au cœur du pays des Etangs (elle en compte 135), Saint-Viâtre est un paisible village de charme, idéal pour découvrir l’atmosphère particulière de la Sologne. Il doit son nom à un ermite du VIème siècle qui s’y retira et y mourut après une vie monastique.

Le premier nom du village, Tremblevy, fait polémique puisqu’il serait issu selon certains du tremble dans lequel l’ermite avait creusé son cercueil, selon d’autres du paludisme qui sévissait en des périodes reculées (tremble-vif). Le village présente de nombreux points d’intérêt.

L’église

Elle date du XIIIème siècle, et a été érigée au-dessus de la crypte qui abrite le tombeau du saint. Son clocher est dit tors à cause de sa forme, dont nul ne sait si elle a été voulue ou due à des contraintes de construction.

La pièce la plus intéressante est le polyptyque de la chapelle nord. Cet ensemble à quatre volets forme huit tableaux. Si les auteurs n’en sont pas connus, ils sont caractéristiques de l’école flamande du 16ème siècle, car la mise en œuvre d’une perspective, la technique de l’huile sur bois à l’huile sur bois n’appartenaient qu’à elles à cette période.

La crypte, la voûte de la nef lambrissée de bois peint, les deux chapelles seigneuriales de la Renaissance (belles fenêtres de style flamboyant), les coffres et banc-coffre des XIVème et XVème dans le chœur, le reliquaire de saint-Viâtre et le reliquaire de saint Loup en bois doré valent également le coup d’œil.

La Maison des Étangs

Cette maison restaurée dans les règles de l’art, à colombages et torchis, abrite un écomusée qui nous raconte la Sologne des étangs. Elle permet une découverte historique de la région. Mais on y aborde également l’écologie des étangs, la faune et la flore caractéristiques de ceux-ci. Et le site permet de mieux comprendre la gestion de l’eau pour que subsiste ce riche patrimoine naturel, les règles liées à la pisciculture qui y est pratiquée de façon ancestrale.

Le Chafaud

A l’origine construction éphémère (d’où le terme échafaudage) édifiée pour des représentations, le monument actuel, du XVème siècle, servait de reposoir aux reliques de saint Viâtre lors des processions, par exemple. Il est unique en son genre.

De multiples balades et randonnées

A pied ou à vélo, les possibilités sont multiples, et vous permettront de vous plonger au cœur d’une nature généreuse.

Comments are closed.

Post Navigation